jeudi 25 décembre 2008

Simca Présidence : c'est royal !

Simca Présidence à restaurer.


Simca Présidence 1959


Coffre de la Simca Présidence - Roue de secours façon Lincoln Continental























Simca Présidence de Mme de Gaulle et rarissime Présidence blanche
Présidence de Simca do Brasil - 1966 : la vitre arrière et les feux ainsi que les baguettes latérales ont été modifiés.

SIMCA PRESIDENCE : C'EST ROYAL !
In English with photos: http://www.quazen.com/Recreation/Autos/Fascinating-French-Classic-Cars-Prestigious-Simca-Presidence.741143
and also:
Présentée en 1957 au Salon de l'Auto avec la Chambord qui remplace la Régence, précédent modèle de haut de gamme, la Simca Présidence frappe aussitôt par son très haut niveau de finition (à la main pour la peinture et la sellerie) et sa roue de secours façon Lincoln Continental, rabattable pour accéder au vaste coffre. Les deux sorties d'échappement sont également très caractéristiques, dissimulées dans les butoirs de pare-chocs. L'intérieur est disponible en deux versions : "Classique" avec séparation chauffeur, des banquettes Pullman et un habillage de drap ou velours quadrillé et même téléphone, et "Grand Tourisme" avec deux sièges séparés à l'avant sans séparation chauffeur. Le tableau de bord est gainé de cuir noir et les instruments de bord et le volant imitent l'écaille. Il n'en sortira que 7 par semaine des chaînes de fabrication. Le moteur est le même que sur les Chambord et Beaulieu, V8 à soupapes latérales de 2,3 l 84 cv à 4800t/mn, pas très puissant, mais très agréable et robuste. Les chauffeurs de maître appréciaient son grand confort et son plaisir de conduite. La voiture destinée à une clientèle très haut de gamme était uniquement disponible en noir. Une dizaine de voitures blanches sera livrée à des chefs d'Etats africains. Certains ecclésiatiques auront droit à quelques modèles à toit blanc ou entièrement gris métallisé. Ces modèles de très grande classe disparurent en 1961 comme la Chambord, mais continuèrent d'être fabriqués au Brésil avec des modifications très réussies au niveau esthétique et moteur (nous en reparlerons). Le dernier modèle présenté ci-dessus est une Présidence brésilienne de 1966, le moteur est le Super Tufao réalésé à 67,30 mm et course longue de 88,026 mm de 2,505 l, puissance 112 cv avec deux carburateurs Zenith 32 NDIX. Il offre un bar à l'arrière avec carafe de whisky et trois verres en cristal. Ces berlines au charme incomparable sont recherchées de nos jours et témoignent d'un certain art de vivre à la française et d'une tradition de bon goût. Elles se négocient de 3000 à 13000 euros selon l'état bien évidemment. Quelques rares privilégiés roulèrent en Présidence : elle coûtait en 1958 : 1 624 858 Anciens Francs, avec séparation chauffeur : 1 694 850 AF. Les ministères et administrations en usèrent largement. Certains ministères et des ambassades demandèrent une Présidence à toit ouvrant en toile. L'Atelier des prototypes de Sartrouville en réalisa plusieurs.

Pour l'Elysée, des décapotables furent réalisés à partir de la Simca Présidence, nous y reviendrons prochainement ainsi que sur certains modèles très exclusifs. A suivre donc...et merci de votre visite. Je salue mes amis brésiliens qui me font l'amitié de me lire et me faire part de leurs commentaires.
D'autres détails et photos, lien directs :
Restauration du RushMatic sur une Simca Présidence :

Essai d'une Simca Beaulieu, à la livrée d'une Chambord :

2 commentaires:

現在建築式™ a dit…

My Blog
http://www.wretch.cc/blog/markacey
Thanks for your share
Nice to meet you

Hsinchu, Taiwan

Rochefort-U.S.A. Friendship a dit…

Thank you, my friend, for your message. I just visited your beautiful site. I'd love to leave a message but unfortunately I can't speak Chinese.
I wrote a series of articles called "Fascinating French Classic Cars", you can find them and many others by clicking on the map of France on the right.
Very best wishes to you and thanks for visiting,
François